30 ans d'expérience
au service des usagers...

Je consomme de l'héroïne


Présentation

L'héroïne est un opiacé puissant. L'héroïne est fabriquée à partir de la morphine, elle-même extraite du pavot.


Usages

L'héroïne se présente sous la forme d'une poudre blanche, beige ou brune. Elle est la plupart du temps injectée par voie intraveineuse, après l'avoir diluée et chauffée. L'héroïne peut également être prisée ou fumée.


Effets et Risques

L'héroïne est un dépresseur du système nerveux central. Elle agit en « endormant » certaines fonctions du système nerveux. Elle ralentit, par exemple, la respiration et le cœur.


Injecté, l'effet immédiat de plaisir intense (le rush) est suivi d'une sensation de somnolence, accompagnée parfois de nausées, de vertiges et d'un ralentissement du rythme cardiaque et respiratoire.  Les effets recherchés traduisent parfois un malaise psychique, une souffrance, un besoin d'oubli.

 

Lors d'un usage répété, le plaisir intense des premières consommations ne dure en général que quelques semaines. Cette phase est souvent suivie d'un besoin d'augmenter la quantité utilisée et la fréquence de la consommation. La place alors accordée à cette consommation est telle qu'elle modifie totalement la vie quotidienne de l'usager. Des troubles peuvent apparaître, incluant la sédation, la somnolence et l'anorexie (perte d'appétit).

En savoir plus :

Il existe des risques important dès la première prise.
Quelle que soit la quantité consommée, le mode de consommation, dès la première fois (car la personne ne sait pas comment elle peut réagir) le risque d'overdose existe.
Le surdosage (surdose ou overdose) de l'héroïne provoque une dépression respiratoire, une perte de connaissance et éventuellement la mort. Ce type de décès touche environ 1 % des héroïnomanes par année.
L'injection entraîne des risques d'infection (notamment par les virus du sida et des hépatites B et C) si l'usager ne se sert pas d'un matériel d'injection stérile, à usage unique.


La modification de l'état de conscience diminue la vigilance : conduite sous l'emprise de la drogue, risque d'accident, sanctions judiciaires, oubli ou mauvaise utilisation de protection (préservatif) ou de toute contraception, risque d'infections…

 

L'héroïne est très addictive : la dépendance s'installe très rapidement.


L'héroïne peut engendrer une dépendance psychologique et physique.


La dépendance psychologique : L'usager va ressentir le besoin d'augmenter les doses pour continuer à sentir des effets (appelé la tolérance).


La dépendance physique : Les états de manque, entre deux prises ou par manque de produit provoquent de grandes souffrances. L'usager ressent des douleurs physiques aigües, nausées, diarrhée, sensation intense de mal-être et de fortes angoisses.


Des solutions médicales existent par les traitements de substitutions afin de cesser l'escalade de la consommation de l'héroïne, mais aussi le mettant à l'abri de la position illégale dans laquelle l'usager se met, et lui diminuant les conséquences sur sa vie familiale, sociale, ...


Nos propositions

Nos médecins sont à votre disposition pour vous proposer et vous prescrire le traitement adéquat. L'infirmière du centre est également une interlocutrice privilégiée pour répondre à toutes vos questions, qu'elles concerne le traitement ou vos interrogations sur votre santé en générale.


Nos éducatrices peuvent également faire le point avec vous et vous accompagner si vous rencontrer des difficultés liées aux consommations qu'elles soient financières, sociales, problème d'hébergement, de travail, de famille, etc…


Faire un premier pas vers les soins nécessite un accompagnement psychologique. Ce dernier vous sera proposé par notre équipe de psychologues qui vous accueillera en toute confidentialité et sans jugement.

 

L'équipe de VRS est à votre écoute dans le respect de l'anonymat de la confidentialité. N'hésitez pas à nous contacter via le formulaire de contact.