30 ans d'expérience
au service des usagers...

J'ai un comportement excessif avec les jeux d'argent


Casino, jeux de grattage, jeux d'argent en ligne, poker, paris sportifs… ces jeux constituent des activités récréatives communément partagées.
Pour la grande majorité des personnes pratiquant les jeux d'argent cette activité reste une source de plaisir. Cependant certains peuvent glisser dans une pratique excessive.
Les jeux d'argent, de par l'intensité émotionnelle que génèrent les gains, peuvent entrainer une dépendance.

 

La perte de contrôle dans la pratique des jeux de hasard et d'argent peut alors perturber l'épanouissement personnel, familial, professionnel. Elle peut provoquer des impacts sur le plan social, médical, psychologique et financier.

 

Si :

 

Notre équipe peut vous soutenir :

 

Contactez nous au 02 54 45 46 50

 

 

Test du jeu compulsif

Aucun test n'a valeur de diagnostic

 

  1) Avez vous déjà perdu du temps au travail ou à l'école à cause du jeu ?
  2) Le jeu a-t-il parfois rendu votre vie familiale malheureuse ?
  3) Le jeu nuit-il à votre réputation ?
  4) Avez-vous déjà ressenti du remords après avoir joué ?
  5) Avez vous déjà joué pour tenter d'obtenir de l'argent afin de régler des dettes ?
  6) Le jeu a-t-il parfois réduit votre ambition ou votre efficacité ?
  7) Après avoir perdu au jeu, avez-vous déjà éprouvé la nécessité de rejouer en vue de regagner vos pertes ?
  8) Après avoir gagné, avez-vous été tenté de rejouer pour gagner davantage ?
  9) Vous est-il arrivé de jouer jusqu'au dernier sou que vous aviez en poche ?
10) Avez-vous déjà emprunté de l'argent pour jouer ?
11) Avez-vous déjà vendu quelque chose pour pouvoir jouer ?
12) Avez-vous déjà hésité à risquer au jeu l'argent que vous réserviez à une dépense normale?
13) Le jeu vous a-t-il conduit à négliger votre bien-être et celui de votre famille ?
14) Avez-vous déjà joué plus longtemps que vous ne l'aviez prévu ?
15) Avez-vous déjà joué pour échapper aux soucis et aux problèmes ?
16) Avez-vous déjà commis ou tenté de commettre un acte illégal pour financer le jeu ?
17) Le jeu a-t-il déjà perturbé votre sommeil ?
18) Les déceptions, désappointements ou frustrations vous ont-ils déjà poussé à jouer ?
19) Avez-vous déjà éprouvé le besoin de jouer pendant quelques heures pour célébrer un événement heureux ?
20) Avez-vous déjà considéré le suicide comme issue possible pour éliminer définitivement votre passion de jouer ?

 

La plupart des joueurs compulsifs répondent « OUI » à au moins sept de ces vingt questions...